• Strasbourg XIII XIV

    Quartier Halles Tribunal au XIV ème siècle

    faubourg de pierre Karim TATAI Strasbourg

    Le Faubourg de Pierre existe depuis le XIV ème siècle

    Au XIII ème siècle, la ville de Strasbourg avait été fortifiée par les évêques qui en étaient alors les seigneurs. Au nord et à l’ouest, le mur de cette fortification longeait la rive de l’Ill. Au milieu de la rivière se dressait un second mur doublant le premier. Ce système évitait d’avoir à creuse des fossés, ce bras de l’Ill prit le nom de Fossé des faux Remparts qu’il porte encore aujourd’hui.

    Située à l’extérieur de cette muraille, la voie empierrées conduisait à Brumath fut peu à peu bordée de constructions constituant un faubourg, le Faubourg de Pierre. Avec d’autres bâtisses bordant les routes de Saverne et de Paris se formèrent ainsi, en dehors des mus, trois faubourgs distincts : celui de Pierre, déjà nommé, le Faubourg de Saverne et le Faubourg Blanc, futur faubourg National.

    Entre ces trois faubourgs, on n’a trouvé longtemps que des bâtiments isolés érigés sur de faibles éminences dominant de peu des terres humides et marécageuses. L’une d’elles, le Marais Vert, va devenir une des composantes de notre quartier.

    Au nord de l’Ill, non loin du faux rempart, se construisaient aussi des établissements religieux, tel que le couvent de la Toussaint, fondé à la fin du XIII ème siècle par des prémontrés venus d’Allerheiligen en Forêt Noire.

    guerre de Cent ans

    Guerre de Cent Ans

    Lorsqu’en 1360 la paix de Brétigny fut signée entre les rois de France et d’Angleterre, suspendant pour un temps les hostilités de la Guerre de Cent Ans, des bandes de soldats démobilisés se répandirent dans les campagnes, vivant de rapines et de pillages. Bientôt, ils étendirent leurs raids au-delà des limites de la France et envahirent la Bourgogne et l’Alsace.

    Tapie derrière ses solides remparts et les cours d’eau qui les entouraient, la ville de Strasbourg n’avait guère à craindre la venue des soudards. Mais les trois faubourgs situés au-delà des murs ne disposaient d’aucune protection. Ses habitants et principalement les supérieurs des couvents, riches et influents, exigèrent de la ville qu’elle les mit à l’abri.

    empereur Charles IV AQHT Strasbourg

    Empereur charles IV

    Sollicité à cet effet, l’empereur Charles IV qui régnait sur le Saint Empire Germanique, et dont la ville était le vassal direct, fit la sourde oreille. Il avait fort à faire du côté de Prague et de la Bohème et se souciant peu de l’Alsace.

    Le magistrat décida donc d’édifier autour des trois faubourgs une extension des remparts. Sa construction se fit de 1370 à 1390 environ. Dressée d’abord sous la forme d’une simple levée de terre, cette protection devint rempart et fossé verts la fin du XIV ème siècle, faisant des trois faubourgs un nouveau secteur de la ville.

    Entre fossé des Treize et Marais Vert, notre quartier devint ainsi partie intégrante de la ville fortifiée de Strasbourg. Mais disposant de nombreux espaces non bâtis, il avait encore une marge importante d’évolution.

    Historique écrit par Mr Wolters