• Dans notre quartier, les citations de nom les plus anciennes ne remontent qu’au XIII ème siècle. Il se peut que dans certains cas, des sources antérieures aient disparu, mais il semble bien qu’en général, les nom ont commencé à être donnés à cet époque par nécessité. Le gouvernement de la ville tentait alors pour la première fois d’identifier systématiquement et d’organiser la propriété foncière, jusque là fluctuant au gré de ses possesseurs, ce qui causait de multiples différents entre particuliers et privait le trésor de Strasbourg d’importantes rentrées d’argent.

  • Jeudi 29 octobre, nous avons visité le parlement européen. La visite avait été organisée par le président de l’AQHT, Roland Binder et pour la plupart d’entre nous, c’était la première fois que nous pénétrions dans le bâtiment des instances européennes à Strasbourg.

  • C’est le 30 septembre 1681 qu’après avoir tenté en vain de préserver ses pivilèges de ville impériale,que Strasbourg dut céder au jeune roi Louis XIV qui, par le traité de Westphalie de 1648, avait intégré l’Alsace au royaume de France. Près d’un mois plus tard, le 28 octobre, le Roi-Soleil faisait ainsi son entrée dans sa nouvelle ville.

  • Karim TATAI, vous connaissez ?

    Ce jeune homme autiste et déficient mental habite le quartier depuis maintenant 10 ans. Vous l’avez certainement croisé avec son appareil photo autour du cou. Il expose ses photos régulièrement au CSC fossé des Treize et depuis 5 ans l’AQHT le soutient dans sa démarche d’intégration dans la vie de son quartier et de sa ville.

  • Pendant plus de deux siècles, les murailles ne changèrent pas, pas plus que le Marais Vert, peu peuplé, qui gardait sa vocation agricole.

    On y trouvait un parc d’artillerie, un champ de tir, ainsi qu’un gibet où furent pendus certains criminels. Jusqu’en 1543, ceux-ci pouvaient, avant de monter à la potence, recevoir les derniers sacrement dans une petite chapelle située à proximité. Parc d’artillerie et champ de tir furent, à la suite d’un accident, l’un remplacé par la maison de l’équarrisseur -qui devint le “Hundshof” ou cour des Chiens-, l’autre transféré hors de la ville à l’emplacement actuel du Parc des Contades.

  • Le CIARUS dans notre quartier est incontournable. Il est situé 7 rue Finkmatt, presque en face du SCS Fossé des Treize.

    Si l’association du CIARUS Centre International d’Accueil et de Rencontre Unioniste a été créée dans les années 80 en vue de développer une activité d’accueil de jeunes, le bâtiment de 3000 m 2 a été construit à la fin du XIX ème siècle par la Société Evangélique de Mission Intérieure de Strasbourg (SEMIS)qui en est toujours propriétaire. Pour ses 120 ans, il s’est refait une beauté, sans démonstration de luxe, mais avec un design soigné, chaleureux et coloré.

  • En attendant le faubourg des Créateurs 2015 les 3 et 4 octobre, un petit retour sur la première édition Le Faubourg des Créateurs 2014, c’était les 10 et 11 octobre. L’idée est née, quelque part, dans le faubourg, entre le Vestibule et l’Atelier la Colombe…. Dans notre quartier, nichés souvent…